En principe, avant tout achat ou toute vente d’un bien immobilier, il faut toujours réunir l’ensemble des documents relatifs à la situation juridique et l’acte de propriété du bien en question. En outre, si la maison se trouve dans une agglomération urbaine, il faut aussi donner un certificat d’urbanisme opérationnel et fournir un dossier de diagnostic technique pour tout travail de réaménagement en cours. L’acheteur peut aussi demander aux vendeurs l’acte de notoriété si le bien est un héritage ou un bien qu’on lègue. S’il s’agit d’une copropriété, il faut bien sûr que les deux détenteurs de bien puissent justifier l’origine de leur propriété. L’origine des fonds alloués à l’achat doit aussi être clairement justifiée.

Comment se préparer à la visite d’une maison ?

Source image : freepik

La visite d’une maison est toujours un événement particulier. Il faut bien s’y préparer moralement et techniquement. En effet, acheter un logement ou une maison que ce soit en ville ou à la campagne est toujours le fruit ou l’aboutissement d’un rêve d’un ménage. Il faut bien préparer dans sa tête les questions diverses à poser aux vendeurs pour déceler les vices du bien immobilier en question. 

A voir aussi : Quelles sont les étapes d’un achat immobilier ?

  • L’état de la maison et du jardin aux alentours  peut différer des photos postées sur le net (photo travaillée pour avoir la vente à un bon prix). 
  • L’état réel du bien au cours de la visite influencera la vente à faire. 
  • Il faudra aussi préparer une check-list de toutes les questions à poser et les points à vérifier pour toute acquisition nouvelle de logement. Il est même préférable que pendant la première ou la deuxième visite, l’acheteur emmène des spécialistes pour estimer rapidement le prix et l’étendue des travaux de réparation et de réaménagement encore à faire. 
  • L’acheteur doit bien vérifier pendant la visite le bon fonctionnement des installations électriques et électroniques et aussi la chaudière s’il y en a pour éviter les grands travaux pénalisants à entreprendre.

Quelle question poser durant le compromis de vente ?

Le compromis de vente est un moment sacré entre le propriétaire (ou copropriétaire) et l’acheteur. C’est un acte en présence d’un notaire, pour le légaliser pendant lequel plusieurs promesses doivent être faites de la part des deux parties. La partie du vendeur doit faire une promesse de vente à un prix et avec les modalités de paiement souhaité. Dans son offre, il doit s’engager à ne plus proposer à aucun autre acheteur le même bien immobilier durant 2mois au minimum, le temps d’aboutir à la signature de l’acte de vente. De son côté, l’acheteur doit faire une offre d’achat en mettant le prix qu’il peut assurer. Le notaire qui mène cette réunion de compromis de vente doit diriger la signature des deux parties pour ce compromis et promesse de vente. Durant cette promesse de vente, l’acheteur à travers le notaire doit exiger le certificat Peb ou plan énergétique du bâtiment et le certificat Erp ou état de risque de pollution

Est-ce le moment d’acheter un bien immobilier 2020

2020 est une année économiquement difficile pour tous. À paris, les prix des biens immobiliers, logement ou maison individuelle ont chuté de 10 %. Si l’on veut faire une bonne affaire, il faut faire un bon diagnostic des documents relatifs à la propriété à acheter. Certaines personnes, pour alléger les frais achètent en copropriété et utilise un seul document pour l’achat. Acheter un bien immobilier est une tâche très complexe, mais nécessite en particulier l’avis d’un connaisseur. Le futur propriétaire doit avoir un diagnostic complet de l’offre technique avant de procéder à la signature du document. Le plan en local d’urbanisme est souvent exigé dans ce domaine. Le futur propriétaire doit avoir un diagnostic complet de l’offre technique avant de procéder à la signature du document.

A découvrir également : Quel salaire pour pouvoir emprunter 200 000 euros ?