Les besoins en chauffage se font ressentir à l’approche de l’hiver. Pourtant, avec la hausse des prix des énergies, il est difficile de choisir le type de chauffage qui lui convient le mieux. Le choix du poêle à bois est judicieux. Il s’agit d’un système de chauffage qui fonctionne avec des bûches de bois ou bien avec des granulés. Les granulés désignent les déchets de bois et ils possèdent une bonne capacité de combustion. Le poêle ressemble à une cheminée d’appoint que l’on peut installer dans le salon pour garantir le chauffage optimal de sa maison

Poêle à bois : une alternative aux chaudières et aux énergies fossiles

Source image : pixabay

Tout d’abord, le poêle à bois existe en différents modèles. Contrairement à une chaudière à gaz ou au bois, il constitue une bonne alternative aux énergies fossiles et aux chaudières. Le poêle à bois est encouragé par le gouvernement, car il utilise le bois d’énergie. Il s’agit d’une énergie renouvelable qui permet de combattre les énergies fossiles. Certes, la chaudière utilise des énergies fossiles. Ce qui fait de lui un équipement de chauffage polluant et énergivore. D’ailleurs, le poêle à bois est un appareil de chauffage au bois : 

Lire également : Comment moderniser une maison vieillotte ?

  • Labellisé Flamme Verte.
  • Avec une faible émission : 30 fois moins de particules fines qu’un système de chauffage au bois ordinaire.
  • Avec une combustion performante.
  • Avec un combustible de qualité et moins d’émissions polluantes.

Certes, cet équipement de chauffage au bois n’utilise pas de bois mal séché. Si autrefois, brûler du bois à la maison représentait une grande menace, on assiste de nos jours à un nouveau procédé. La corvée de bois est désormais terminée étant donné qu’on ne va plus brûler n’importe quel bois. On utilise le fameux bois certifié NF biocombustible. Non seulement il est solide, mais il est aussi indispensable pour assurer une combustion propre et performante. Les poêles à granuler sont faciles à utiliser chez soi et en particulier pour le chargement. Il suffit simplement de remplir le réservoir et profiter d’une autonomie de deux jours en moyenne. Il fournit un fonctionnement automatisé en programmant tout simplement la puissance désirée. 

Poêle à bois : économique et écologique

Le poêle à bois est à la fois économique et écologique. Économique, parce que le choix du bois a été pensé. Il permet de réduire sa facture d’énergie. Le bois est un combustible le moins cher du marché. Écologique, parce que le bois est une énergie écologique

A lire aussi : Quel est le prix de la pose d'un carrelage au m2 ?

  • Le bois est renouvelable tout comme l’énergie solaire.
  • Le bois jouit d’un bilan carbone neutre.
  • Le bois de combustion ne génère pas d’émissions polluantes.

La quantité de CO2 émise par le bois lors de la combustion est l’équivalent de la quantité de CO2 absorbée par l’arbre bien avant sa coupe.

Installer un poêle à bois est donc avantageux pour faire le plein d’économie sur sa facture et pour utiliser de l’énergie renouvelable, propre et qui n’a aucune répercussion sur la santé des ménages. 

Poêle à bois : un rendement énergétique élevé

Un poêle à bois représente une solution pour pallier cette hausse de prix des énergies. Cet équipement de chauffage est calculé selon l’énergie consommée par rapport à l’énergie produite. Lorsque le rendement est élevé, le mode de chauffage sera d’autant plus performant et peu d’énergie. Il faut alors calculer le rapport entre l’énergie consommée et l’énergie produite. Il faut tout de même savoir qu’avec un poêle à bois : le rendement énergétique est appréciable : 

  • 10 à 20 % pour le rendement d’une cheminée à foyer ouvert.
  • Moins de 70 % pour le rendement d’un poêle à bois labellisé flamme verte qui fonctionne avec des bûches.
  • Moins de 85 % pour le rendement d’un poêle à bois labellisé flamme verte qui fonctionne avec des pellets.

Ainsi, il est vivement conseillé de s’équiper d’un poêle à bois  afin d’apprécier ses différents atouts. 

Sur le même thème : La pompe à chaleur

Source image à la une : pixabay